( 17 décembre, 2009 )

Le feuilleton de l’Apollo continue

    A plusieurs reprises, j’ai parlé dans ce blog de la démolition de l’Apollo et de l’aspect « nostalgique » d’en conserver la façade pour les gens de notre génération qui ont conservé de ce lieu des souvenirs intenses.

   Voici que de nouveau, M. Delcourt s’insurge contre le fait d’être obligé de conserver cette façade. Cette fois, il le fait par l’intermédiaire du bulletin municipal de Décembre dont voici l’article :

Bulletin municipal n° 59 de Lens Actualité  Démolition de l’Apollo : problématique du maintien de la façade

ap001.jpg 

      » Les travaux ont débuté à l’automne 2008. Le désamiantage est pratiquement achevé, la démolition progresse également. Le planning du chantier est ainsi respecté. Les constructions donnant sur la rue de la paix sont en cours de déconstruction.    Néanmoins, suite à la décision de l’Architecte des Bâtiments de France, les bâtiments situés du côté du parvis de la gare seront démolis avec précaution pour maintenir la façade. Sa préservation présente un surcoût de 149 500 € TTC. De plus, les investisseurs qui se sont positionnés pour développer un pôle commercial et tertiaire auront pour contrainte de l’intégrer à leur construction. 

    Monsieur Guy DELCOURT, Maire de Lens et Député du Pas-de-Calais met tout en oeuvre pour mettre fin à cette aberration : une lettre a notamment été adressée au Ministère de la Culture. 

   Le poids historique de ce lieu dans la mémoire des lensois est indéniable. Pour préserver et faire perdurer la notoriété passée de cet espace, il a ainsi été proposé de baptiser le futur bâtiment «l’Apollo». La façade est quant à elle faîte de béton décoratif collé, rien d’exceptionnel d’un point de vue architectural ou patrimonial. À l’oeil nu, chacun peut observer que cela n’est absolument pas esthétique. »

A SUIVRE …..

2 Commentaires à “ Le feuilleton de l’Apollo continue ” »

  1. DK dit :

    Si je peux me permettre, Monsieur Delcourt a vraiment des problèmes de vision. De plus il fait primer SON point de vue esthétique, où est son devoir d’objectivité?

    Je crois qu’il ne se rend absolument pas compte de la valeur de cette façade, et c’est malheureusement ce qui arrive encore trop souvent avec l’Art Déco…

  2. chti76 dit :

    D’accord avec vous. De plus, je me demande ce que c’est que 150 000 euros avec tout ce que la ville de Lens va récupérer de bénéfices dans cette opération.
    Combien ont ils payé les bâtiments ? Combien sera revendu ou loué le mètre carré ?
    Lens est une ville original de par ses constructions art-déco, il faut conserver cela. Déjà rue René Lannoy, deux bâtiments, dont un réellement magnifique qui était occupé par une étude de notaires, ont été rasés en 1982 pour faire place à l’immeuble de la direction des Télécommunications simplement fonctionnel !

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|