• Accueil
  • > Recherche : ancienne photo gare lens
( 17 octobre, 2009 )

Le 12/14 par un fils de mineur

      Mon ami Christian de Liévin m’a signalé la présence sur le web d’un autre blog sur la mine et les mineurs. Un de plus, me direz vous ? Mais celui ci est d’excellente qualité et mélange photos anciennes et articles d’aujourd’hui. A voir absolument c’est ici : http://filsdemineur.skyrock.com/

     C’est sur ce site que j’ai trouvé une photo des cités 12 et 14 qui date de l’entre 2 guerres : le cimetière du 14 est minuscule par rapport à aujourd’hui; le stade de l’AS lens, sur la route de Loos en Gohelle n’existe pas encore; la rue des Maronniers qui mène du cimetière à la cité 12 et à l’église Saint Edouard ainsi que la salle Saint Laurent ne sont encore que des terrains vagues; la chapelle de la Route de La Bassée ne verra le jour que beaucoup plus tard auprès de l’école maternelle qui elle, est déjà construite. Par contre, on y voit nien que l’activité minière, anéantie pendant la première guerre, a bien repris son activité et que la ligne du chemin de fer des mines qui mène de la fosse 11 à la gare de Vendin en passant par le 12 et le 14 est enièrement exploitable.

     Pour m’amuser, j’ai fait un comparatif avec le même site aujourd’hui en copiant une photo de Google Earth. A vous de juger.

1214.jpg1214aujourdhui.jpg

( 8 février, 2009 )

Visite de l’Apollo en 2009

 C’est toujours Olivier Joos qui nous fait partager la visite qu’il a eu la chance d’effectuer dans l’antre de ce cinéma lensois quelques semaines avant sa démolition. C’est avec son autorisation que je publie ses photos et le texte qu’il a écrit :

ap001.jpg

Première photo de l’expédition vers l’ Apollo. La photo est donc datée du mercredi 04 février 2009. Dans un peu plus de 6 mois, vers octobre, après une longue période de désamiantage, l’emplacement sera vide, un immense terrain vague d’ou s’élévera… pour l’instant, on n’en sait rien. Les projets sont lancés : magasin de biens culturels, salle d’expo, logements verts, galerie d’art… En tout cas, la municipalité a promis qu’une trace restera de l’Apollo : une plaque, une affiche, le nom du lieu… Malheureusement, l’inscription Apollo, gravée dans le béton est irrécupérable et j’espère être là ce jour là avec mon appareil photo afin de figer cet instant.

ap002.jpg

Zoom sur la façade de l’Apollo délabré. De quand date le dernier coup de peinture ? Certainement lors de la transformation de la salle unique en multiplexe de 5 salles en 1979. Les armatures métalliques que l’on distingue bien sur ces photos servaient à maintenir une immense bâche publicitaire annonçant la coup du monde de rugby à Lens, ainsi qu’à cacher cette façade honteuse à des spectateurs de rugby venus à Lens ne connaissant pas la ville, ni ce qu’il y avait derrière cette bâche.

ap005.jpg

Recouvert d’affiches pour des spectacles et tournées d’artistes, cette photo montre un peu ce qu’était le panneau sur un fond bleu, annonçant les films de la semaine avec leurs horaires, leurs durées,…

ap004.jpg

La seconde photo est la plaque officielle, et discrète, annonçant l’entreprise Bertrand. Elle est toujours située, un peu à l’écart du bâtiment, près de la sortie des spectateurs.

ap006.jpg
Après avoir franchi les portes donnant accès à la salle, vous arrivez dans un petit hall avec deux escaliers de chaque côté. Dans ce hall, vous avez regardez sur les murs les photos des films proposés. Vous empruntez alors l’escalier tapissé de miroirs déformants pour arriver à la caisse afin de vous acquitter du prix du ticket
ap008.jpg

Le long de l’escalier, les fameux miroirs…

ap007.jpg

Avant l’arrivée face à la caisse où on cherchait sa monnaie, réfléchissant quelques instants pour donner le nom du film ou de la salle qui nous intéresse en souriant et en remerciant la caissière.

ap009.jpg

Le ticket en main, on se rend dans le grand hall, véritable salle des pas perdus afin de trouver la bonne salle, ou pour monter à l’escalier afin de rejoindre la grande salle, ou pourquoi pas d’aller s’acheter des sucreries pour la séance. On peut également voir les prochaines affiches des films à venir… Et on rejoint lentement le grand escalier menant à la grande salle…

ap011.jpg

Voici aujourd’hui l’entrée de la salle 2 située au rez-de-chaussée. Pour l’atteindre, il faut traverser le grand hall, là ou il y a la petite boutique de friandises.

ap014.jpg

La salle aujourd’hui est en bien triste état, mais les sièges comme l’écran sont toujours là.

ap013.jpg 

Par contre, dans la cabine de projection, il ne reste plus grand chose…

ap015.jpg

Après avoir monté le grand escalier vers la salle 1 en voyant l’affiche du prochain grand film, nous arrivons dans la grande salle de l’Apollo, version multiplexe 1979, qui correspond uniquement au balcon de l’ancienne très grande salle unique.

ap016.jpg

Sur les murs tapissés, les lustres et lampadaires caractéristiques des années 70.

ap030.jpg

Au dessus de la façade de l’Apollo, de grandes fenètres… L’appartement de Roland Bertrand, directeur des établissements Bertrand. Après avoir imaginé l’Apollo en 1932 suite à une visite au Paramount de Paris, Roland Bertrand décide d’y vivre, dans un appartement avec vue sur la gare de Lens.

ap018.jpg

Les pièces sont larges et le décor très inspiré Art Déco avec de nombreuses mosaïques. Pour accéder dans cet appartement, une porte dérobée à l’étage, une fois que l’on a gravi l’escalier permettant d’aller à la grande salle, version 1979.

ap024.jpg

La plus belle pièce de l’appartement, et donc prochainement vouée à la destruction, le jardin d’hiver style Art Déco de l’appartement des Bertrand. Une colonne d’ou jaillissait de l’eau, des plantes vertes autour, , des radiateurs cachés de chaque côté de la colonne, des mosaïques sur le sol, une belle et grande verrière au dessus… Malheureusement, rien n’est récupérable…

|